Le courrier des enfants, pour faire parler son coeur

Par Sylvie Parent, bénévole au Courrier des Enfants Centre d'action bénévole des Riverains, Sainte-Anne-de-la-
Pérade.
L e courrier a été mis au service
des enfants des écoles primaires
afin de leur permettre de s'exprimer,
de se confier et surtout, d'être
écoutés. Et cela, grâce aux bénévoles
qui se chargent de répondre à chacune
de leurs lettres.
J'ai la chance d'être l'une d'elles depuis
près de 10 ans. Ce qui m'a attirée à
l'époque, je crois que c'est l'amour de
l'écriture. À la portée de tous, c'est un
bon moyen de s'exprimer. En plus, la
discrétion qu'offre le courrier permet
à certains enfants de s'ouvrir plus facilement
et de parler de ce qu'ils vivent
sans crainte d'être jugés ou pointés du
doigt. Pour d'autres qui s'expriment
aisément, la disponibilité de ce service
leur permet de l'utiliser régulièrement
et fidèlement.
Parfois, c'est pour partager un dessin,
confier une déception ou un conflit
vécus. Mais certaines fois, ils lancent
un appel à l'aide ... et ce n'est pas
toujours facile de trouver « la bonne
réponse ». Il nous faut lire et relire
plus d'une fois la lettre pour bien comprendre
ce que l'enfant vit afin de s'en
inspirer.
Mais heureusement, il y a une équipe
derrière nous. En plus de former et de
superviser les bénévoles du courrier, elle
est là pour nous appuyer, nous soutenir
et nous rassurer à chacune de nos lettres.
Les employées de l'équipe du CAB
des Riverains ont à coeur le courrier des
enfants et elles sont toujours reconnaissantes
du travail accompli par les bénévoles.
Il m'est arrivé plus d'une fois de mettre
en doute mes capacités mais, au fil des
ans, j'ai compris que le plus important
pour les enfants, ce n'est pas tant la
réponse qui importe que de savoir que
quelqu'un, quelque part, a pris le temps
de les écouter. Et
pour certains, juste ça,
c'est déjà beaucoup !
À mon tour, ce que je
retire de cette expérience,
c'est le simple
sentiment d'avoir été
utile à quelqu'un et ça
aussi, c'est déjà beaucoup
!
Je sais que les bénévoles
du Courrier font la différence dans la
vie de plusieurs enfants. Je le dis bien
humblement car il est certain que les
enfants nous apportent aussi beaucoup
en retour.
Au départ, c'est l'amour de l'écriture qui
m'a attirée. Maintenant, c'est l'amour des
enfants et l'envie de les écouter qui m'y
attache. J'ai lu quelque part une citation
qui dit ceci : « Qu'importe de quoi parlent
les lèvres, lorsqu'on écoute, les
coeurs se répondent ».