L'Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation et le Compte satellite ne seront pas éliminés

ECDBP_fr.jpg
Le budget dévoilé hier a provoqué un certain soulagement chez les membres du secteur à but non lucratif en raison de ce qui n'y figurait pas. L'été dernier, les membres de ce secteur ont été informés que Statistique Canada avait été choisi parmi 17 agences et ministères qui devaient procéder à un examen de leurs dépenses afin de réaliser des économies dans leur budget global. L'Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation étant visée par cet examen, elle risquait de disparaître.

Le secteur a répondu en lançant une vigoureuse campagne visant à convaincre le ministre de l'Industrie, Jim Prentice, de l'importance de l'Enquête aux yeux des 161 000 organismes de bienfaisance et sans but lucratif au Canada, qui dépendent de ces précieuses données économiques pour soutenir leurs principales activités en matière de financement, d'engagement des bénévoles et de services à la collectivité. Nous avons demandé que le financement soit maintenu afin de soutenir l'Enquête, et que la collecte de données continue d'être menée par Statistique Canada.

Lors de sa rencontre au bureau du ministre Prentice, Bénévoles Canada a aussi fait valoir l'importance que l'Enquête et les données qu'elle permet d'obtenir représentent pour le secteur. Nous avons insisté pour dire que Statistique Canada est reconnu dans le monde entier comme un leader en matière de collecte de données et qu'il est essentiel que le secteur à but non lucratif ait accès à des données hautement crédibles. L'importance des données longitudinales a aussi été soulignée, car elles sont indispensables pour continuer à cerner les tendances permettant au secteur de recueillir des fonds et d'accomplir son important travail.

Les représentants du ministre nous ont tous écoutés, en tant que porte-paroles du secteur. Il n'y a aucun doute que l'intervention d'individus et d'organismes un peu partout au pays a eu un impact sur la défense de l'Enquête. Aux dires des représentants du ministre, en attirant l'attention sur l'ECDBP, le secteur a procuré au ministre les arguments nécessaires à la défense du statu quo.

Merci à tous ceux et celles d'entre vous qui ont pris le temps, malgré un horaire chargé, d'écrire au ministre ou de communiquer avec lui pour le presser de garder l'Enquête au sein de Statistique Canada. Et merci au ministre de s'être rangé aux côtés du secteur et d'avoir défendu le maintien de l'Enquête.
Source : Bénévoles Canada